J’ai raté ma vie , que faire ?

sadf

Il n’y a pas plus pire que ce syndrome de l’imposteur , et d’auto-insuffisance . C’est comme si , nous n’étions pas dans le bon corps , ni dans la bonne vie .
Comme si , nous ne méritions pas la chance qui nous est adressée .
Mais quelle chance ?
Il y a toujours ce sentiment de frustration , quand nous échouons tout . Et que , à côté d’autres réussissent au même âge que nous,  d’énorme projet .
 » Je me hais tellement , que je voudrais mourir , dans ses moments là «  .
Il y a ce regard , imposant des autres , que nous ne pouvons tolérer .
 » Tous les ça va ? Tu fais quoi en ce moment ? Son de véritable coup de poignard dans le dos  » .
Cette impression que toutes les forces de l’univers , n’ont que pour volontés , de nous faire tout échouer dans la vie   .

Et pourtant , ce n’est pas l’ambition qui manque . Bien au contraire , j’ai passé plusieurs années de ma vie , à construire des projets. À y mettre , toute mon énergie . À placer toute ma vie sur des grands idéaux . Mais ils n’ont abouti à rien .
 » Le pourquoi , a toujours été l’ennemie de mon indifférence  » .
Ce n’est pas un manque de courage , mais une fatigue mentale , quand tout ce que nous construisons , ne tiens jamais en place .
Quand tout n’est rien , que sable  et se fait à chaque fois importer par la mer . Rien ne tiens  . Et puis finalement c’est la résignation ,  qui s’installe .
 » Quand un humain se résigne , c’est tout ce qui fait de lui une âme vibrante et vivante qui disparaît , la résignation et l’incarnation de la mort et du mal  » .

Le goût de l’échec , est amer . Le goûter , est désagréable . Surtout , s’il est consommé glacial .
Et il y a pire ,  dans le recommencé à zéro . C’est ne plus savoir :  où aller ? Ni comment se comporter ?
Et le cauchemar , c’est la solitude  du soir . Quand la seule chose qui accompagne nos nuits , est les regrets d’hier , et d’aujourd’hui .
C’est comme être prisonnier , d’une tour sans porte de sortie sans fenêtre  . Nous pouvons tenter de crier à l’aide mais qui entendra .

Nous avons tous entendu , des ados dire «  à quoi ça sert d’en parler , personne ne me comprend  » .
Et bien  , à l’âge adulte nous comprenons ce que signifie cette incompréhension .
Surtout aux yeux des personnes normales , qui ne comprennent pas pourquoi , nous mettons autant de temps à nous en  remettre des situations d’échecs .
« Parfois , j’aimerais , être un enfant pour ne plus me poser ce genre de question » .
Parfois , les je te soutiens , sonnent faux . Parfois , les  » fait preuve d’un peu plus de courage sonne juste «  .
Il m’est arrivé souvent , de me demander , pourquoi mes parents ont décidé d’avoir un enfant . Et surtout , s’il ne regrette pas leur choix .
C’est cruel je sais , mais parfois je me dis , que je suis tellement foutu , et complètement folle  que peut-être que je ne suis pardonnez-moi ce langage , qu’un plan un peu foiré du ciel . Et qu’ils n’ont pas eu le temps de réinitialiser avant , de l’envoyer sur terre  .

Je réussis tellement rien dans ma vie , qu’il me semble impossible que j’aie un futur . Si les théories Darwinistes sont exactes , je ne saurais plus de ce monde , vu mon incapacité d’auto-survit  . Et ma capacité , d’autodestruction .
Et sans lunette , je n’y vois rien . Vous avez déjà vu un lion se promenez avec des lunettes de vue dans la savane . Ou une gazelle survivre plus de quelques années en étant aveugle ?

fz

Ma vision , et peut-être cruel . Mais si nous , nous rabaissons , à cette vieille loi du plus fort . Il ne resterait pas grand chose ,  de l’humanité .
Je me demande d’ailleurs si nous sommes un animal social . Je veux dire , notre capacité d’empathie , vis-à-vis de l’autre , frise plus les -160 degrés , sur l’échelle de la connerie .

Enfin bref , peut-être  que toi aussi , tu souffres , de cet échec de la vie . Peut-être , que finalement tu es comme moi , à ne pas supporter la pression sociale . Sache que dorénavant nous sommes deux , voire plusieurs . À nous poser la même question , sur la barre de recherche Google .  Et dont les seuls résultats , concluant sont  » Tu en as marre de ta vie , et tu veux réussir ? Voici , les 30 conseils de nos super psychologues , pour avoir confiance en toi , et retrouver le bonheur  » .
Moi ma version serait un peu différente :  » Tu as échoué dans la vie ? Et tu veux des conseils pour réussir ? Essaye de croire au miracle , parfois ça marche . Si tu veux savoir où qu’il est le bonheur , et prendre conscience que finalement tu as un karma aussi négatif , que le quinquennat de notre cher président . Envoie , croire encore au papa Noël au 36-30 . Crois-moi ça marche c’est véridique ! Plus de 99 % de la population Française a testé , et , se sent convaincu ! Aller envoie 36-30 , nous attendons avec impatience ton argent . Comme ça en plus d’être un raté dans la vie , tu seras sans le sou , et plus de Nutella  pour le déjeuner . Allez passe une bonne journée ! « 

Nous sentons passer le cap de la lassitude très vite , quant au final plus rien ne nous inquiète . Ce matin , j’ai constaté qu’une de mes branches de lunettes était manquante par exemple . Et ma seule réaction fut :  « Au temps pis , je veux pas aller, chez l’opticien , alors bon  ce n’est  pas grave ne rien y voir pendant 1 mois je veux dire , au moins , peut-être pourrais-je comprendre , comment vive ceux qui n’y voient vraiment rien du tout  » .
C’est un peu grave ,  de raisonner comme cela . Mais c’est comme si à force de cumuler autant d’échec , notre cerveau ne répondait plus .
Je me suis allongé parterre , pour discuter avec mon lapin , et je me suis endormis .

Finalement rater sa vie , n’a pas que du  mal . Au moins à force nous , nous contentons des choses les plus simples . Du moins  nous , nous y résignions assez vite .
Nous n’avons plus besoin de rêves .
Ni d’une réalité concrète .
Juste un petit espace , pour vivre sans exister .
Et puis finalement ça ne sert plus vraiment à grande chose l’entourage non ?

mt

Je suppose aussi , que si vous , vous êtes arrêtés sur cette page c’est avant tout pour avoir des conseils . Le seul que je peux vous donner , c’est vivez ! Stop au questionnement , et vive la vie au jour le jour . Pourquoi ? Car de toute manière , si vous repartez de zéro , autant tester , de nouvelles expériences pour partir sur de nouvelles bases . Dites un peu , à l’année prochaine au monde , coupez tout contacte avec la civilisation ,  » pas trop non plus  » . Si vous avez de l’argent , ( c’est quelque chose qui fâche en France ) peut-être pouvez-vous envisager un voyage dans un autre pays . Pour couper , tout contacte , avec ceux qui vous agacent .
Et sinon, donnez quand même de temps en temps , de vos nouvelles à vos plus proches amis , histoire que personne ne croit que vous êtes mort . Mais retirez-vous d’un cadre , où tout le monde tente , de vous pousser à vous ressaisir . Non pas , parce qu’il ne faut pas le faire ! Mais parce que ce choix , ne dépend que de vous , pas des autres !
Faite de nouvelles choses , changez de routine prenez l’air . Et surtout , ne vous lancez pas dans un projet désespéré . Autant , prendre le temps de faire une pause , se questionner sur qui on est , et sur ce que nous aimons faire . Et sur , ce que nous voulons faire . Puis ce lancer dans une grande aventure stimulante !

 

Prenez soin de vous . Et n’oubliez pas que vous n’êtes jamais seul , à vous disputer avec la vie . Ou , à être des produits défectueux du ciel . Nous sommes beaucoup plus que ce que tu penses . Et sache , que c’est ce qui fait de nous des êtres uniques particuliers . Et nous rend plus fort , et plus beau :) .

Ton ami .

We ar

 

49 Réponses à “J’ai raté ma vie , que faire ?”

  1. Gaelle dit :

    Salut…
    Ton texte me ressemble tellement…
    J’ai 25 ans, j’ai mon bac, un diplôme D’auxiliaire de Puériculture, mon permis, mon appart, mon chat et même un CDI.. vous vous dite certainement qu j’ai de la chance que je n’est rien raté.. mais moi j’ai l’impression d’avoir raté ma vie.. je ne suis pas heureuse dans ce que je fait.. je ma que de confiance en moi.. j’aimerais tout plaquer comme le font certains.. partir a l’étranger.. mais j’ai peur. Peur de ne pas y arriver, peur de l’après, du manque de ma famille (qui ne m’encourage pas forcément..) La question ca va ? J’y répond toujours par un oui avec un grand sourire.. mais au fond de moi jai envie de pleurer, de crier.. j’ai l’impression que personne ne comprend ce que je ressens.. je ne me sens pas a ma place..

    On peut cacher tellement de chose derrière un sourire

    • Bonjour,

      Merci de ton retour sur cet article,

      En effet, prendre de grandes décisions pour changer de vie est très angoissant.
      Vouloir partir ailleurs tenter de nouvelles choses, c’est aussi prendre l’entière responsabilité de cette décision. En cas d’échec de ce projet, certaines personnes indélicates ne manqueront pas de nous faire la remarque qu’avant c’était mieux.
      Mais parfois, c’est aussi risquer de passer à côté d’une chance que nous allons ruminer tout au long de notre vie.
      Si ce mal-être persiste, il n’y a rien de mal à réfléchir à de nouvelles possibilités, tenter de construire de nouveaux projets.
      En prenant en compte la situation sanitaire que nous traversons bien sûr.
      Pourquoi ne pas essayer de trouver de petits objectifs avant de vouloir te lancer dans une trop grande aventure.
      Pourquoi ne pas commencer avec quelque chose qui te soit plus atteignable pour débuter ?
      Je pense que cela t’aidera à avoir un peu plus confiance en toi.
      Si nous visons quelque chose de trop abstrait, nous risquons de partir sur un pas bien mal assuré.
      Mais en commençant à voir ce qui ne vas pas dans la situation, qu’est ce qui est impératif de changer pour moins souffrir en ce moment même?
      Trouver avec tes propres ressources qu’est-ce qui est possible de mettre en place maintenant ?
      Il est bon d’avoir aussi quelqu’un à qui se confier : des amis, des proches qui ne soient pas forcément de la famille. Pour avoir un point de vue extérieur.
      J’espère que tu pourras trouver une solution à cette souffrance.
      Parfois changer les choses prendre du temps, mais je suis sûr que tu trouveras une solution, il ne faut pas baisser les bras.

      En te souhaitant une bonne continuation.

  2. Herve dit :

    J’arrive à 51 ans passer. J’ai tout pour être heureux une femme qui m’aime des enfants.
    Côté travail je l’ai perdu je n’ai jamais vraiment eu ce que je devais faire professionnellement rien ne m’intéresse je vis dans la peur du lendemain.
    D’ailleurs j’ai toujours vécu dans la peur depuis ma plus tendre enfance.
    Je souffre de ne pas être à la hauteur pour ma femme et mes enfants si encore j’étais seul je pourrais mettre fin à mes jours, mais là j’ai peur de les faire souffrir peut être que se serais mieux.
    De toute façon je n’ai jamais fait de choix dans ma vie.
    Je souffre beaucoup mais je le mérite.
    J’ai l’impression d’être un imposteur qui n’a jamais eu de véritable objectif dans la vie.
    Je sais que je suis au boîte d’un cycle il faut que je me bouge pour me redresser au moins pour mes enfants mais c’est dure de réagir pour moi à mon âge.
    Si vous pouvez m’aider, merci de m’envoyer du soutien herve6725@gmail.com.

  3. Nefah dit :

    Je tombe sur ce blog après avoir écris sur Google  » j’ai le sentiment d’avoir raté ma vie »
    Et j’ai des larmes qui ne cessent de couler.
    Je vis trop d’échecs dans ma vie. Rien de ce que je fais n’aboutis.meme le boulot je ne trouve pas, relation sentimentale même rien de bon, j’ai 32ans on me trouve jolie et me dit être quelquun de bien pourtant.
    De voir les filles de ma génération réussir et accomplir leur rêves pendant que moi je tourne en rond dans la solitude, les échecs, sans travail pourtant diplômée, pas d’ouverture artistique aucune sollicitation, pas d’argent, je survis. Je crois avoir une terrible poisse.
    Je ne comprends rien je me sens fatiguée et perdue je n’ai plus goût à rien.jai commencé à fumer, je pleure tous les jours…me voici confinée dans cette chambre en collocation ,me demandant où je trouverai l’argent pour payer mon loyer..Je suis triste, seule,abandonnée, rejetée, personne pour me soutenir..Je pense à ma fille qui vit avec ma mère et je me dis,si jamais il m’arrivait de mourir ma dernière prière serait de demander à ce Dieu si jamais il existe, d’accorder la grâce à cet enfant afin qu’elle ne connaisse jamais les tourmenté d’une vie d’échecs et de rejet à répétitions.
    Je me sens épuisée et perdue.

  4. Marie Delveaux dit :

    Je vous en prie n’allez JAMAIS voir AUCUN MAITRE car c’est juste Satan qui se cache derrière ces guignols qui se font appeller « maître » et qui sont au service des ténèbres,une âme n’a pas de prix et ce qui leqs intéresse c’est la possession de la vôtre mais aussi de votre portefeuille.
    Je peux vous donner le meilleur conseil d’amie que personne ne vous donnera jamais,allez voir un bon prêtre dans une église,c’est gratuit.LISEZ L’EVANGILE,ne pensez pas une minute que vous n’êtes pas aimé car ces échecs ne servent qu’à vous rappeller que vous êtes très précieux aux yeux de Dieu et que vouloir agir sans LUI dans sa vie c’est aller dans le mur.Le « succès » apparent des méchants ne doit pas vous troubler,ils passent comme des feuilles balayées par le vent,en revanche si vous regardez la vie des gens Mère Teresa,qui ont tout donné par amour, vous voyez bien que leurs oeuvres demeurent éternellement..

  5. Laurent dit :

    Bonsoir,

    Je revais d’avoir des enfants et je ne m en suis pas donne les moyens (50 ans).

    Que faire ? Suicide ?

  6. Numero3 dit :

    À tous ceux qui ont le sentiment d’avoir raté leur vie, je peux vous dire qu’il existe sans aucun doute un petit morceau de réussite.
    Et le simple fait de se rendre compte et d’accepter la réalité c’est un peu de réussite de la vie.
    J’en parle en connaissance de cause.
    J’ai 59 ans, j’ai connu la réussite, d’abord sentimentale, puis en affaire et ce déjà à 30 ans.
    15 ans à surfer sur la vague de la réussite.
    Dépenser sans compter, vie facile, puis à 45 ans, divorce, affaires négligées, dépôts de bilan qui s’enchaînent, les faux amis d’antan qui vous lâchent, etc.. etc..
    Et puis on se réveille et on se dit « Je suis toujours debout, et ce qui m’arrive est un mal pour un bien »
    Je reprends contact avec les vrais amis(2) que j’avais oubliés mais pas eux.
    2 potes qui vivent avec le mini mais dans un bonheur radieux, et qui m’ouvrent les yeux.
    Eux n’ont pas réussi dans la vie (des autres), mais ont réussi leur vie !!!
    Et moi avec 1000 euros (25000 mini avant), je suis en paix et déguste chaque instant de la vie.
    Prenez chaque jour qui vient comme un don que l’on vous fait.
    Ne vous jugez pas par rapport aux soi disantes réussites de l’extérieur, mais par rapport à la vie qui nous entoure..
    Et tout ira mieux.

  7. Nawel dit :

    Le vide nous terrorise tous, ce néant qui nous engloutit sans merci. je veux tant dire que la solitude et le délaissement sont des sources infaillibles de notre perte; ces temps où on l’on crie: « Je ne sais plus ». On nous endort dans des faux espoirs comme quoi tout ira bien, que tout sera meilleur au lever du soleil. Cela n’arrive pas. Et on tente une chose, deux , mille sans avoir de destinée. on est /…………

  8. AnnaM dit :

    Je suis arrivé ici par hasard, enfin pas trop car je voulais savoir si d’autres personnes vivaient mal un changement de vie. Parce que dans la plupart des articles « à 30ans changement de vie! il plaque tout et change de boulot, ville et c’est super! » Moi c’est tout l’inverse. Chaque jour qui passe c’est plus difficile, j’ai de plus en plus de mal a sourire aux gens, en réalité j’ai pas envie de sourire et pas envie de voir du monde. Je commence à avoir du mal à garder mes larmes, des migraines régulièrement et un poid sur les poumons constant.
    J’ai quitté une situation très précaire, je me retrouve dans dans le noir, difficultés à trouvé un travail, une reconnaissance du diplôme étranger sans aucune chance et c’est difficile de voir un futur moin précaire et noir.
    Ce qui est paradoxal c’est que l’unique chanson que j’ai en tête c’est « here comes the sun … And I said it’s all right »
    Pardon mais j’ai dis comment je me sens, sans filtre et sans faux sourire au lèvre.

    Merci ton blog est intéressant

  9. Politoche dit :

    Bonjour à tous,

    Merci pour cet article, il colle bien à ma vie et à ma peau. Et en effet, on se sent moins seul à être une *rr**r de la nature.

    La seule différence entre cet article et moi, est que je ne possède aucun lapin à côté duquel je peux m’endormir.

    Tchou

    • Bonjour,

      Merci de ton commentaire. En effet tu n’es pas seul, et je suis contente que mon article et pu te rassurer sur ce point.
      Il est vrai que les animaux de compagnie sont parfois une source de réconfort important quand nous n’allons pas bien.
      Mais je suis persuadé qu’il a d’autres manières de trouver un peu de réconfort dans notre quotidien. Par des activités qui nous permettent de nous évader et de nous sentir mieux.
      Je ne sais pas si tu as aussi des proches à qui tu peux de te confier sur ton mal-être.
      Je ne penses pas que nous soyons fondamentalement des erreurs disons qu’il nous faudra plus de temps que les autres à trouver une place. C’est parfois une mission bien difficile à faire mais pas impossible.
      En espérant que toi aussi tu puisse trouver ta voie.
      Et te souhaitant une bonne journée.

  10. Julien dit :

    Bonjour,

    De mon cote a mi vie (46 ans).
    Pas de famille, juste 20 ans a bosser par plaisir et pour des valeurs de reussite.
    Je me rends compte douloureusement d’avoir choisi la mauvaise voie et d’avoir loupe mes valeurs essentielles (la famille, bref un ratage de vie en toute beaute)

    A part la phrase de Camus : vivre ce n’est pas se resigner (redite dans ce blog), et experimenter une nouvelle voie. D autres idees ?

  11. Gaga dit :

    J’ai lu cet article et c’est comme si j’avais pu l’écrire. Le plus dur, en réalité, c’est le « que faire » qui résonne en écho comme un appel dans un puits sans fond pour finir par se perdre dans le néant, sans réponse. C’est la solitude que ce silence oppressant engendre. Cette question revient inlassablement et on en perdrait presque la tête. En tout cas, moi je me pose souvent la question et je me dis, mince, je ne suis pas adaptée du tout pour ce monde et malgré mes efforts pour évoluer et me conformer, je n’y parviens toujours pas aujourd’hui et le pire c’est qu’avec l’âge, les gens deviennent moins indulgents avec les personnes comme nous. Pourtant c’est pas comme si on n’avait aucune qualité! C’est juste qu’on est incapable de rien faire de bien ni de correct avec ce que la vie nous a donné. Pourquoi? Ma foi… la théorie de Darwin peut-être comme vous dites. En fait, c’est parce qu’on se pose toujours trop de questions, qu’on a toujours des idées noires qui nous obscurcissent et nous empêchent d’avancer droit devant sans se retourner avec regret et culpabilité sans cesse sur son passé, sur ses choix… C’est aussi un gros manque de confiance en soi, en les autres et en la vie en général. Pour ma part, je suis une pure rêveuse, une « artiste », tout ce qui est trop matériel m’horripile, me terrifie, m’angoisse! J’ai besoin de choses éthérées, d’art, de culture, de créations, de liens d’amitié profonds, de passion, de nature! Quelle désillusion dans ce monde catastrophiste! Sortir de cette bulle imaginaire qu’on se constitue en barricade, c’est le suicide mental. Et des que ça arrive c’est comme la réalité qui vous assomme en plein visage et alors l’incertitude de l’avenir et la peur de ne pas être à la hauteur de soi-même sont tellement oppressantes qu’on finit par ne plus rien faire et ne plus rien être…

    • Bonjour ,
      Merci pour votre retour sur mes articles . Il est vrai , que la société n’est pas très clémente envers les personnes qui n’arrivent pas à se conformer à ses exigences . Le problème c’est quand faisant partie de son existence , nous sommes bien obligés de nous glisser parmi les autres , même si nous n’ y arriverons certes pas
      totalement . Sans quoi , il nous serait difficile d’avoir une potentielle chance de subsistance . Nous disons souvent que malgré les atrocités que nous voyons , l’ampleur de la bêtise humaine qui parfois nous entoure , l’humain ne peut vivre sans ces semblables et je pense que cela est vrai . Mais ce qui est aussi vrai , c’est que nous sommes nombreux à penser différemment . Cette idée peut être abstraite , mais elle nous permet de comprendre que personne n’est seul . Autour de nous sans même que nous soyons au courant , il y en a peut-être d’autres qui survivent comme ils peuvent eux aussi .
      C’est ainsi que je pense que nos échecs , nos choix un peu hasardeux ne devraient pas déterminer qui nous sommes en tant qu’individu . Je pense que par ces actions , il y a une tentative de donner un sens à sa vie , à la place que l’on occupe dans ce monde . Si nous n’en comprenons pas les mécaniques de base , nous tentons d’expérimenter pour voir ce qui peut marcher ou non . Parfois , il est normal que cela échoue . C’est un effort constant à faire , mais comme tu le dis je pense qu’il est important de trouver quelque chose qui nous permet de trouver un peu d’espoir en cette triste planète ( qui malheureusement court de plus en plus à la catastrophe ) . Cet univers que nous créons à travers l’art et notre imagination , peut-être une des sorties de secours qui puissent nous aider à nous en sortir . Comme pour vous et d’autres il est parfois important d’avoir cet espace . Nous permettant un peu de reprendre de l’oxygène , étouffée comme nous le sommes , dans ce monde où il n’y a pas de place pour les particularités individuelles de tout le monde .
      Mais il est important de ne pas perdre confiance en soi . Il reste à chaque moment de notre vie , des choses à explorer . C’est la peur en général , qui nous met des barrières , nous insufflant que nous ne sommes pas à la hauteur . C’est en tenant de nouvelles choses , hors de nos habitudes quotidiennes que nous découvrons ce dont nous sommes capables .
      Je vous remercie encore pour votre commentaire . Je reste à l’écoute si vous avez d’autres interrogations .
      En vous souhaitant une bonne continuation .

  12. Damien dit :

    Je viens de tomber sur ton texte, et mon dieu qu’il sonne juste…
    Je suis dans une période où je n’ai plus goût à rien. Je remet tout en question et tout le temps. Je me demande même ce qui se passerai si je venais à disparaître, est ce que au moins quelqu’un le remarquera ? Je me savais déjà dépressif mais ayant subit un échec de plus, cette fois je le sent au pied du mur, ou du gouffre plutôt…
    On me dit autour de moi « tu n’as que 22 ans, ça va s’arranger, tu as la vie devant toi ! »…
    Mais devant moi je ne vois rien, le plis juste serait de dire que je n’ai pas envie de voir quoi que ce soit…
    Mais comme toi je ne peut en finir car je refuse de faire du mal à mes proches. Ce lien avec eux est peut être l’une des dernières choses à laquelle je tiens…
    Donc j’avance, dans un brouillard épais et triste, j’avance dans une sorte de chaos qui m’empêche de me reposer.

    • Bonjour ,
      Merci pour ton commentaire , c’est courageux d’exprimer ce que tu ressens .
      Malheureusement , contrairement à ce que dit notre entourage la période de la vingtaine n’est pas des plus meilleur . Je comprends , que tu sois un peu perdu en ce moment .
      De nombreuses difficultés nous attendent , quand nous rentrons dans la vingtaine . Il faut devenir adulte , sans vraiment trop savoir comment . Il faut penser à son avenir , trouver ce que nous voulons devenir plus tard , quel travail nous correspondra le mieux . Il y a ceux qui savent déjà ce qu’ils veulent entreprendre , mais pour ceux qui ne ressentent pas de réelle passion , ni d’ambitions , il est compliqué de savoir quel chemin prendre . C’est assez frustrant , je peux l’admettre . De plus , en tant que jeune , le monde dans lequel nous vivons actuellement semble nous donner peu d’espoir de pouvoir se développer .
      Il y a forcément de quoi se décourager , surtout que le temps passe vite et que tout paraît assez instable . Une pression de plus qui nous pousse à faire des choix , sans savoir ceux qui sont le mieux . Cette autonomie que l’on nous donne , deviens un poids d’une certaine manière .
      Contrairement à ce que tu penses il est normal de se poser des questions , c’est une chose saine qui permet d’éclairer toutes les possibilités dans chaque situation qui s’offre à nous .
      Ce qui les moins c’est qu’elles soient persistantes . Si tu ressens un véritable malaise , et que tu commences à sombrer dans ce qui me semble être la dépression . Je t’encouragerais à voir quelqu’un , un psychologue par exemple . Il n’est pas normal d’avoir des envies suicidaires , de ne plus vouloir rien faire .Il ne faudrait pas que ce mal-être s’installe , et qu’il t’empêche d’avancer .
      Par ailleurs il y a bien une chose en laquelle je suis d’accords , c’est que tu es encore jeune , et que tu as l’opportunité de faire encore pas mal d’expérience . Même si elles ne s’avèrent pas toutes gagnantes , c’est dans
      l’échec que nous apprenons le plus . Mais c’est aussi dans l’action que nous comprenons ce qui est le mieux pour nous , et ce qui l’est moins . Je suis sûr que comme tout le monde , tu dois avoir au moins un passe-temps .
      Un domaine dans lequel tu te sens bien . Qui te permettra peut-être de trouver un peu de bonheur dans cette obscurité .
      Cela me rassure d’entendre que tes proches te permettent de t’accrocher , dis-toi que par ce fait tu n’es pas seul . D’autres personnes sont à tes côtés . Je me demande si parmi cet entourage , tu n’as pas une personne à qui tu peux parler de ton malaise , de tes difficultés , et qui pourrait t’encourager .
      L’important ici , et de ne pas se comparer à ceux qui sont autour de soi , de ne pas te mettre trop de stress . Chacun possède sa propre évolution , et personne n’arrive à tel âge au même stade que tout le monde .
      Alors , prend autant de temps qu’il te faudra pour prendre soin de toi , et découvrir ce dont tu as besoin véritablement . Chercher une lueur d’espoir dans ce brouillard que tu décris . Car elle existe pour chacun d’entre-nous sans exception .
      Je ne sais pas si j’ai réellement pu t’aider , en tout cas j’espère sincèrement que tu arriveras à voir que toi aussi tu as un avenir qui t’attend . Il ne faut pas baisser les bras , céder à cette obscurité .
      Certes cette période est pleine de doute , mais je peux t’assurer que si tu arrives à l’affronter de nombreuses opportunités vont s’offrir à toi . C’est parfois ce dont nous avons besoin pour grandir un peu plus . Pour ressentir pleinement ce qu’est devenir adulte .
      Je te souhaite en tout cas une bonne continuation .

  13. Arwass dit :

    bonsoir, merci pour votre article et de partager. bon voilà, jai envie de raconter je sais pas trop ou commencer , depuis un an , ma vie part vraiment en couille sur ts les points perso. prof. et sociale aussi.. jai perdu mon ex. ensuite jai abandonné mon travail..presque seul tt ..jarrive pas a retrouver du travail. avec les femmes jai plus envie de reconstruire quelque chose. peut-être je vais perdre ma maison ..j’évite la famille pcq ils comprennent pas ce qui se passe même moi je ne comprends pas. g pas vraiment gout a rien ..je ne suis pas suicidaire..

    • Bonjour ,
      Merci à toi pour ton message , et surtout pour avoir eu le courage de raconter ton histoire .
      Il arrive que bien des fois la vie bascule d’une manière inattendue c’est presque ce que chacun peut vivre un jour dans sa vie . Cependant , il semblerait que votre rupture ait déclenché quelque chose . La dépression n’a pas de caractéristique propre elle est différente pour chacun . Parfois elle reste invisible , et nous la voyons par de petits signes . Des décisions que nous prenons , et que nous ne comprenons pas nous-même . Je ne sais pas pourquoi vous avez abandonné votre travail . Peut-être est-ce à cause de l’ambiance général , ou bien car il ne vous intéressait plus ? Si vous avez du mal à en trouver un autre , avez-vous envisagez de faire des formations professionnelles dans un domaine qui vous intéresse , peut-être que cela vous donnerait un peu plus de motivation ?
      Il serait toutefois intéressant d’en parler à quelqu’un de cette phase compliqué dans laquelle vous êtes . Même si vous n’en ressentez pas le besoin . Si quelque chose semble bloqué , en parler à un professionnel vous permettrait peut-être d’y voir plus clair sur ce qui vous arrive ?
      Parfois il faut prendre du temps pour soi , pour savoir ce que nous voulons vraiment dans la vie . Peut-être que ce détachement est nécessaire , car inconsciemment vous sentez que quelque chose devait être changé dans votre vie ? Depuis , peut-être cette séparation entre vous et votre ex ? Il y a beaucoup de voies à explorer pour comprendre ce qui vous arrive depuis un an .
      J’espère sincèrement que cette situation se débloquera pour vous par la suite .
      En tout cas je vous souhaite une bonne continuation .

  14. Viedemerde dit :

    Bonsoir, j’ai écrit le lendemain un nouveau messa car le précédent n’était pas publié. Veuillez s’il vous plaît ne pas prendre en compte le message dans lequel je raconte à nouveau mon histoire. Bonne soirée.

  15. Viedemerde dit :

    Bonjour, depuis ma naissance,les autres me détestent ; non pas que je sois méchante ; ils m’agressent, se moquent de moi, me rejettent, me méprisent, se fichent de moi, m’excluent. J’ai l’impression d’avoir une étiquette dans le dos que tout le monde voit (c’est une image) sauf moi évidemment qui provoque la haine des autres envers moi. J’ai vu des psys depuis l’âge de 5 ans. En vain.
    Maintenant, j’en ai 45. Il y a 2 ans, j’ai fait une TS qui a raté. Même la mort me rejette ! J’ai bien l’intention de récidiver car cette vie ne m’a rien apporté à part de la haine, de la colère, de l’aigreur. Je ne peux plus supporter les autres. J’ai voulu à certains moments couper tout contact avec eux. Mais c’est ne plus exister dont j’ai besoin. Je suis à la fin de ma vie. Je n’ai plus rien à explorer ici.

  16. Cécile COURTOIS dit :

    Bonjour
    Cela fait plusieurs jours maintenant que je suis dans le même état. J’ai 50 ans, 2 amies femmes que je vois peu et heureusement pour moi un petit ami depuis 10 ans. Je dis petit-ami parce que nous ne vivons et ne vivrons sans doute jamais ensemble mais ca, ca me convient assez.
    Depuis que je suis sortie de l’école, à 21 ans, j’enchaîne les petits boulots sans que personne ne m’aie jamais proposé un CDI. Actuellement, je suis saisonnière dans un centre de vacances, cela veut dire que j’ai de long moment où je suis au chômage. Et là, je ne fais RIEN de mes journées. Je procrastine la plupart du temps : je vais de réseaux sociaux en conférence sur youtube, en passant une heure de ma journée à m’occuper de mon appartement.
    Je ne m’entends pas avec ma mère et je vois très rarement mon fils. Donc la plupart du temps je suis seule. Et moi aussi je me dis que ma vie est bien ennuyeuse et que j’ai râté ma vie. Que veulent dire les gens quand ils parlent de vie bien remplie ? Qu’ils courent partout, tout le temps pour ne pas être inactif ? Trop peu pour moi. C’est alors que je me dis : Et après tout, avoir une vie bien ennuyeuse, est-ce si mal que ca ?
    qu’en pensez-vous ?

    • Bonjour , et merci pour votre commentaire .
      Pour vous répondre , je dirais qu’au moment où j’ai écrit cet article , j’étais dans une phase très sombre de ma dépression . Pour moi , avoir une vie qui ne consistait qu’à rester chez moi tandis que les autres partaient au travail , était quelque chose d’assez culpabilisant . Nous vivons malheureusement dans une société , où être inactifs , c’est être paresseux , feignant . Pourtant la majeure partie des personnes qui ne travaille pas et que j’ai pu rencontrer font comme vous et ont d’autres activités et qui peuvent tout aussi bien être considérées comme du travail domestique . Comme faire les tâches ménagères à la maison par exemple . Et c’est cela que je trouve bien dommage que notre société ne reconnaît que les vraies professions , comme seule source de travail .
      Enfin je pense que nous sommes chacun différents , beaucoup n’arrivent pas à rester en place et ont toujours besoin d’une activité constamment . Mais il ne devrait avoir rien de mal à avoir une vie , où on ne court pas après telle activité le matin , puis telle activité l’après-midi et le soir . Ce rythme ne peut pas correspondre à tout le monde . Et puis je trouve qu’il est impossible de ne pas avoir au moins une journée dans sa semaine où il ne passe pas grand chose , il n’y a que dans les films , où il arrive toujours aux personnages des histoires extraordinaires . Et la vie réelle n’est pas comme ça .
      Donc pour vous répondre , je pense qu’il ne faut pas se fier aux personnes qui disent parfois avoir une vie remplie avec la pression qu’exercent les jugements sur le fait d’être au chômage ou inactif par exemple , personne n’osera s’avouer qu’il a des journées bien routinière .
      Non je pense que nos vies à nous aussi sont bien remplis , mais à notre manière je dirais .
      J’espère avoir pu répondre à votre question , en vous souhaitant une bonne continuation pour la suite .

  17. Chardonay dit :

    Bonsoir,
    Pour éviter de faire un pavé, voilà une séparation, j’ai vécu en satellite autour d’elle pendant deux ans (au dela d’être la femme que j’aime c’est aussi la mère de mes enfants), au dela de l’aspect financier(car j’ai encore assumé au moins ce rôle), elle n’a durant cette période jamais arrêté d’abuser de ma gentillesse,de sa méchanceté.18 annnees que je n’ai pas pu balayer, 18 années à essayer, à tenter pour le bien de ma famille, pour au bout du compte plus rien.
    Pour trouver une solution,j’ai saisi une opportunité professionnelle et je suis parti de la région (avec le plus grand déchirement de ma vie,j’ai laissé mes enfants),et d’un seul coup tous les bons dits ressortent,les frustrations et ce p….. d’échec qui vous explose les entrailles, on se retrouve à 43 ans avec tout est pour tout un camion de 10m3 pour entasser sa vie. L’arrivé dans une nouvelle ville,un nouveau boulot (en plus pas aussi top que ça ), et la,et la le trou noir, la solitude emporte tout,ferme mes volets et plus rien, à part ces pensées qui me pourrissent la vie…les pensées a la couleur scintillante de la pénombre, avec le lot de pourquoi,mais qu’est ce que,et des larmes qui se noient elles même de chagrin….

    • Bonjour , et merci pour votre commentaire .
      En vous lisant je peux ressentir à quel point cette partie de votre existence a été une grande souffrance pour vous . Il est certain , que vous avez dû beaucoup prendre sur vous , pour gérer la relation compliquée que vous entreteniez avec cette femme , pour le bien de votre famille et cela pendant plus de 18 ans . Et cela , ce n’est pas rien . De plus vous venez de vivre une séparation , un déménagement qui vous sépare de vos enfants , et un nouveau travail . Ce qui dans ce cas tout à fait normal , de ressentir un certain stress . Comme il est certain que votre solitude se comprend , vous avez vécu beaucoup d’années entouré de vos proches . Se retrouver soudainement seul peut être un choc important .
      Il semble cependant que vous soyez assez lucide sur la situation , et que vous ayez pris les choses en main . Vous avez quand même saisi cette chance de partir , même si cela n’a pas été facile . C’est un bon signe . Cela montre que malgré cette peine , il y a aussi un espoir de changement .
      Je sais que je le répète beaucoup dans mes articles , mais si vous en avez la possibilité il serait bon de pouvoir parler de ces évènements du passé , pour éviter un blocage qui vous empêchera certainement de penser à l’avenir. Ce n’est pas si grave de consulter un spécialiste , cela ne veut pas dire que vous êtes malade . Mais je sens dans votre message , le besoin de vous libérer de ce passé , une ancienne vie où vous avez mis toute votre énergie aux services de l’autre , sans réussi à trouver du temps pour soi . Pourtant il est important de trouver cette équilibre entre être là pour les autres , et être là pour soi . Si nous , nous négligeons , cela impacte non seulement notre mental , mais aussi notre santé physique . Et si ces limites sont franchis , il est impossible de s’occuper correctement des autres . Voyez cet éloignement comme une possibilité de remise en question , comme une manière de trouver de nouveaux objectifs , et aussi un moyen de découvrir la personne aussi que vous avez négligez pendant toutes ces années et qui est vous . Ce sera déjà un moyen , de pouvoir pleinement après assurer votre rôle envers vos enfants qui ont certainement besoin de vous après cette rupture . Mais d’abord il est important de travailler sur vous , et si vous en avez la possibilité de ne pas vous enfermez chez vous , c’est le pire moyen de rester dans cette état d’esprit . Je me demande si vous avez l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes dans votre travail avec qui sortir par exemple .
      En espèrent avoir pu vous aider . Et en vous souhaitant bon courage pour la suite . Et surtout ne voyez pas cela comme un échec , mais une chance de commencer une nouvelle vie , et de prendre un nouveau départ . Prenez soin de vous . Et à bientôt .

  18. St dit :

    J’ai quitté un homme gentil mais que je n’aimais pas il y a deux ans et depuis plus rien..Je ne rencontre personne de valable.Je sais que le problème vient de moi.Je pense que je me punis de ne pas avoir su aimer quelqu’un de bien..Résultat:ma vie est pire qu’avant et j’ai du mal à supporter ce gâchis au point que je me demande si je dois retourner avec cet ex ..

    • Bonjour , et merci pour ton message .
      En le lisant , j’ai compris que tu ressentais encore beaucoup de sympathie pour cet homme que tu qualifies comme gentils . Pourtant , est-ce suffisant pour ressentir un véritable amour envers cette personne ?
      Cette séparation semble t’avoir beaucoup fragilisée , et il semble que tu portes en toi la responsabilité de cette relation qui n’a pas fonctionné .
      Tu remets en doute ta capacité a aimé , et aussi à être aimé en même temps . En restant sur cette mauvaise expérience amoureuse qui n’a pas abouti .
      Pourtant , je suis sûr que tu as faits le bon choix dans cette situation , c’est assez courageux de mettre fin à une relation , quand nous voyons qu’elle s’essouffle . Beaucoup tente de s’accrocher , et cela amène à des séparations plus catastrophiques encore .
      Tu ne devrais pas douter de tes capacités à reconstruire quelque chose . Si cela te semble encore difficile de t’engager dans quelque chose de nouveau , peut-être est-il encore trop tôt pour construire une nouvelle relation avec quelqu’un ?
      Il semblerait que ton ancienne relation soit à l’origine du blocage , peut-être reste-t-il des choses que tu n’a pas osé dire , et que tu as pu blesser l’autre par ton choix . Cela ne veut pas dire que tu ne mérites pas le bonheur .
      Concernant le retour avec ton ex , je ne crois pas qu’il serait bénéfique pour vous deux dans ces conditions .
      J’espère que tu pourras rencontrer quelqu’un qui te correspond . Parfois le temps paraît long , avant qu’une occasion de rencontrer quelqu’un se présente . Mais ces douloureuses périodes sont essentielles pour pouvoir se comprendre , et trouver où se trouve la source du problème.
      Je ne sais pas si j’ai pu vraiment t’aider à y voir plus clair , j’espère que cela ira mieux pour toi . En te souhaitant une bonne ( fin ) journée .

  19. Blinx dit :

    C’est vrai qu’a force de rater chaque nouvelle expérience on fini par lasser, mais lasser qui? Les autres évidemment, beaucoup plus que nous-mêmes en fait ! Ceux qui étalent leur vie (rêvée, pas la vraie) sur les réseaux sociaux. Ceux pour qui la vie en société se réduit à la comparaison de leur niveau de vie et des études de leurs enfants avec la vôtre.
    « Vous ne voyagez plus? », « Machine est en préparation HEC, et ton fils, toujours en BTS? »
    Tout cela et le reste me donne envie de disparaître mais pas de me suicider, non. Fuir, loin, avec un petit boulot médiocre certes mais hors du regard des autres. Oui c’est lâche, mais se justifier, accepter des petites humiliations au quotidien, accepter des « conseils » de gens qui s’estiment tellement meilleurs que vous ça l’est encore plus.
    Après tout, le monde tourne autour et avec la vanité. Je crois que je ne le suis pas ou alors très peu. Autant finir sur une note positive !

    • V-nitor dit :

      Reste positif(ve) comme ça Blinx! Le meilleur remède pour s’en sortir dans la vie c’est: de ne pas se soucier de nos petit erreur (comme tu l’as très justement écrit), de voir les petits bonheurs de la vie (malgrès qu’elle soit rarement là) et SURTOUT de ne pas se sentir seul(e)… Je ne sais pas si j’ai oublié des points importants… D’après moi, le plus important est là.

  20. Breton dit :

    G tous rater dans ma vie les diplôme g jamais u amis je me suis fait largué je suis nul en tous se que jantreprend je suis au pied du mur je n’ai rien fait de ma vie je n’ai pas profite g jamais u confidence en moi et je ne sais mémé pas si j’aurais un avenir
    Mais le pire c que toute ma vie je n’ai jamais su me faire d’amis et copine et avec se qui vient de se passer je c pas si je pourrais de nouveau faire confiance

  21. Breton dit :

    Moi je n’ai pas amis ma copine ma tromper
    Et larguer jai l’impression d’être au pied du mur g rate ma vie je c plus quoi faire

    • Salut , merci d’avoir eu le courage de t’exprimer sur ce que tu ressens sous cet article . À ce que je vois en lisant , il semblerait que tu es connus une rupture douloureuse , qui s’est finie de la pire manière qui soit .
      Il est normal ( bien entendu en prenant cela au sérieux ) , que cela affecte la confiance que tu as de toi . Que cela puisse aussi fragiliser l’estime que tu as de toi .
      Et si comme tu le dit , tu connais des déboires face à ta situation professionnelle , il est compréhensible que cela ait pu confirmer l’impression négative que tu as de toi . Quelqu’un qui n’arrive pas à construire des projets professionnels viable , ni même à avoir une relation . La sensation de trahison , comme tu l’as expliqué peut impacter tes relations sociales et rend impossible pendant longtemps d’établir des relations de confiance avec les autres.
      Et le fait que tu sois dans une période de doute , de questionnement , peut aggraver la situation .
      Je ne connais pas ta carrière scolaire et professionnelle , pour te dire quoi que ce soit de pertinent et qui puisse t’aider .
      Mais il n’est pas bon ( même si je sais qu’avec ce que tu as vécu il soit normal de le penser ) de te dire que tout est fichu . Même si le bilan de tes réflexions personnelles t’amène à penser le contraire . Je suppose ( peut-être mal ) , que tu te compares beaucoup aux autres . Tu sais n’avoir pas de diplôme , ne veut pas dire que nous sommes stupide inutile . Au contraire , il existe toujours d’autres possibilités de se former , pour avoir un diplôme ou travailler dans une branche qui pourrait te plaire .
      L’important , ce serait surtout de se décaler un peu du mur , pour voir la situation dans son ensemble . Par ce quand restant juste en face , il est impossible de voir ce qu’il y a autour . Ce travail est très difficile à faire , c’est pourquoi il est bon que tu prennes du temps à réfléchir à l’élaboration d’un nouveau projet . Voit cela comme un signe de l’univers pour te dire que tu marches surement dans la mauvaise direction . C’est une épreuve à passer , maintenant il est à toi de voir de quelle manière tu comptes la surmonter .
      Pour faire cette prise de conscience , il n’y a pas de recette miracle , de norme , chaque individu est unique . Et lors d’une période de doute , comme je le dis souvent , il est normal d’être dans sa bulle , si je puis dire . Nous ne sommes pas obligés d’avoir des amis .
      L’important si tu vis une situation douloureuse et de prendre du temps pour toi , pour chercher toutes les solutions possibles pour régler les soucis qui perdurent ta vie .
      Mais aussi , il est bon d’avoir quelqu’un à qui parler , je peux t’assurer que s’exprimer sur ce qui nous ronge libère vraiment . Et si tu n’as personne dans ton entourage proche ou familiale , parler avec un professionnel (psy) , pourra t’aider à te sentir mieux .
      J’espère en tout cas que tout ira mieux pour toi , ou au moins que cette situation s’arrangera pour toi . Je te souhaite une bonne continuation pour la suite .

  22. Salvador dit :

    Moi j’ai 20 ans j’ai une grand manque de confiance en moi et timide j’ai l’impression d avoir rater ma vie je n’ai aucun diplôme même pas un cap je c pas se que je veut faire comme metier je n’ai jamais eu amis et de copine je fous rien de mes journée depuis que g arrête le lycée et je sort pas beaucoup le pire c que voir des gens me stressent et que g des souvenir que je voudrai oublier qui m empêche de dormir et qui me font regretter ma vie et c dur d en parler a ma famille je c plus quoi faire pour moi les miracle mon abandoner .

    • Salut , merci pour ton commentaire . En le lisant , je me disais que c’était déjà un grand pas de venir en parler sur ce blog . Surtout si tu es quelqu’un de plutôt timide . Malheureusement , je comprends ton état d’esprit , j’ai aussi la vingtaine , et personne ne me fera croire que c’est un âge bénit . C’est surtout une période de questionnement , et de doute qui peuvent faire de nos vies un véritable enfer .
      C’est pas très joyeux , mais je sais que la pression des autres engendre aussi énormément de stress , ce qui donne parfois vraiment envie d’assassiner tout son entourage ( mais évitons parce que c’est illégal) . Et dans le pire des cas , de s’en prendre à soi . Ce qui ne fait pas avancer les choses .
      Sauf que si tu as eu du mal à finir des études c’est que tu as tes raisons , et je ne pense pas que les choix que tu fasses mérite que tu sois si négatif envers toi-même .
      Mais c’est toi qu’il faut convaincre de cela .
      IL y a eu aussi un moment , où je me suis enfermée chez moi .
      Et je pense sincèrement que rester seul chez soi empire les choses . Je ne sais pas s’il y a quelqu’un de proche de toi ( même à un parent ) , à qui tu peux parler de tes sentiments .
      Mais rien que le fait d’avoir des conversations régulières avec un de tes proches même par téléphone , te permettrait de te sentir moins isolé .
      Évitons quand même les personnes qui jugent ton comportement , et la manière dont tu vis actuellement , elles ne feraient qu’aggraver la situation .
      Si en ce moment tu traverses une phase de doute , et de déprime . Je trouve aussi normal , que tu n’es pas forcément d’amis ou même de copine .
      Cela peut sembler bizarre de dire çà , mais je pense que quand nous sommes dans une période de brouillard intérieur . Il est bien plus difficile , d’arriver a créé des liens avec de nouvelles personnes .
      Surtout si elles ne traversent pas le même problème . Et puis on dit bien que pour aimer quelqu’un d’autre il faut s’aimer soi-même . Et je pense qu’avant d’engager une quelconque relation avec une personne il faut faire la paix avec soi . Et c’est ce qui devrait être ta priorité . Savoir où est-ce que tu veux aller , te fixer des objectifs à atteindre .
      Rien n’est un échec total , il y a toujours des choses à apprendre de ses erreurs .
      Ton problème semble venir de ton orientation professionnelle , j’en suis sur que si tu te concentres là dessus , et que tu recherches toutes les possibilités qui te sont proposées . Il y a surement quelque chose qui est fait pour toi .
      Je vais peut-être ici répéter un truc qui t’a déjà été dit , mais tu es encore jeune . Et tu as encore quelques années devant toi pour évoluer et découvrir ce qui est véritablement fait pour toi . Et surtout reprendre confiance en toi , j’en suis sur que comme tout le monde tu dois avoir des qualités qui devraient être mises en avant et que tu banalises sans aucun doute .
      Et si tu dors mal , et que cela nuis à ta qualité de vie . Il est tout à fait correcte , que tu puisses demander de l’aide à un psy . Qui te permettra de te soulager de ces mauvais souvenirs qui encombrent inutilement ton esprit . Car en rien , vivre dans le passée , t’aidera à construire ton futur .
      En espérant avoir pu t’éclairer un peu . J’espère que tout s’améliora pour toi . Et encore merci pour avoir lu mon article .

      • V-nitor dit :

        Au moins! Vu le temps que tu as du te consacrer pour écrire ce commentaire GIGANTESQUE (comme ton nom, j’exagère X] ) *OBJECTIVEMENT* pour ce genre de sujet. Je suis désormais sure à 1000% que tu as bien écrit ce blog pour une raison « OBJECTIF » que faire ton intéressante ou piéger le genre de personne comme nous pour quelconque raison… Je DETESTE les genres de personne qui agissent ainsi. C’est pour cela que je suis du genre méfiant à la base è_é

    • V-nitor dit :

      ;u; …
      Tu es tombé(e) au bon endroit. Si tu me fais confiance (malgrès qu’on ne se connait pas encore, si tu veux établir un contact avec moi), tu peux m’envoyer des messages (tes soucis en particulier) sur v.nitordx@gmail.com . Je ne te répondrais surement pas tout de suite, mais lorsque je SAURAIS que tu voudras me contacter, je regarderais ma boite mail 1 fois par jour spécialement pour toi… Sauf si depuis tout ce temps! Ta vie s’est arrangée depuis tout ce temps… Si oui, je serais heureux pour toi!

  23. Afrokah dit :

    Je sors d’un énième échec, qui retentit cette fois-ci, pas presque, mais bien complètement, comme un traumatisme. Je vis avec quelque chose de nouveau depuis, une sorte de poids insoutenable, qui m’empêche de m’endormir, qui créer des sensations nouvelles et très désagréables et qui me donnent plus qu’envie d’en finir tellement je me sens mal. Et je sais comment faire pour cela. Une seule chose me retient, je ne veux pas faire souffrir mes proches, que j’aime. Seulement, cet échec me pèse, l’annonce de celui-ci à mes proches est horrible à faire, tenter de repartir c’est un vrai calvaire, je me sens au fond du trou les membres coupés (désolé pour l’image, mais c’est l’état de mon âme en ce moment) et sens le poids de la société qui exploite les plus faibles. Je sens aussi ces coups de poignards que les gens peuvent t’asséner, parfois sans même s’en rendre compte. Je voulais partager rapidement cela et te remercier pour ce texte que tu as laissé là.
    Merci l’ami

    • Merci beaucoup pour ton commentaire et ton témoignage . Il est vrai que , les échecs surtout nombreux sont une véritable souffrance qui impacte beaucoup le quotidien . Ils remettent en question à la fois la confiance que nous pouvons avoir de nous . Mais aussi , en nos choix . Et comme tu le dit , la société n’arrange rien à notre calvaire . Mais c’est aussi bien , que tu sois capable de déterminer dans l’état d’esprit où tu te trouve , les choses qui te poussent à rester en vie . Je ne sais pas si parmi ses proches , tu aurais quelqu’un à qui parler de tes difficultés ça aide . Voire aussi un psychologue ou autre professionnel de la santé , pour parler de ce traumatisme ( car oui l’échec répété est comme tu le dis un véritable traumatisme à ne pas négligé ) . Surtout si tu expérimentes ces échecs constants , pour au moins en déterminer la source . Sache en tout cas que dire ce qui ne va pas , libère le poids que l’on porte parfois pendant longtemps seul . Je ne pense pas que cela devrait être une honte d’avouer que nous , nous trouvons dans une impasse . L’important est de déterminer la personne à qui se confier . Avant d’en faire une annonce plus générale à ton entourage .
      En tout cas j’espère que tout ira bien pour toi . En espérant avoir pu t’aider .

      • V-nitor dit :

        Bravo, je n’aurais pas écrit mieux (la preuve, sur ma première réponse te concernant: « pour c’est méfiant sans -e. J’suis un mec », j’ai oublié d’ajouter le mot: MOI entre le « pour » et « c’est ». Mais également d’espacer le: « Jel’espère… ». C’est peut-être la preuve me concernant que je n’écris pas assez… Surement par peur… ou juste parce que je ne suis pas très bon pour parler la FRANCE, lol)!

    • V-nitor dit :

      Je suis content pour toi que tu t’es trouvé(e) un objectif pour ne pas te suicider (et dire qu’hier, j’était à 2 doigts de faire une lettre d’adieu ;u; … ET A MA PLUS GRANDE SURPRISE! J’ai trouvé ce blog! Je me sent de moins en moins seul depuis, de voir que d’autres personnes ont pratiquement vécu la même chose que moi. C’est… C’est juste dommage que je n’ai pas pu voir ce genre de personne avec qui pouvoir parler face à face sur ce cas… Même pas à mes proches… Ils sont beaucoup trop normaux par rapport à moi… Enfin bon. Merci beaucoup Afrokah pour ton commentaire. C’est également le même objectif pour moi… Mais une en plus, un peu moins efficace mais… C’est de montrer mon coté artistique afin de je l’espère d’apaiser certaine souffrance chez certaines personnes qui vivraient la même chose que nous plus tard…). J’espère qu’en ce moment ta vie s’est amélioré entre temps… Je te le souhaite du plus PROFOND de mon coeur ;u; !

  24. Aurelia dit :

    Bonsoir
    Je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela quelque mois, c’était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu’au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j’en ai parlé avec une amie qui m’a conseillé de prendre contact avec le maître Gbezawe. Comme j’aime beaucoup mon mari j’ai contacté le maître qui m’a promis de me le faire revenir à la maison. J’ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Quelque jours plus tard mon mari est revenu a la maison comme prevu par le maître. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors si vous avez besoin d’un vrai marabout pour la résolution de vos divers problème ,vous pouvez prendre contact avec le maître GBEZAWE très bon et efficace .

    Appel/ WhatsApp: +229 98 40 93 86
    Tel : +22966551777
    Email : maitresspirituell@gmail.com
    site web : http://www.gbezawe.com/

    • Merci Aurelia pour ton partage . Ton commentaire et ton expérience pourras aider des personnes qui en ont besoin .
      Personnellement je ne sais pas ce que donne ce genre de personne , je suis de nature très méfiante aussi il faut le dire .
      Mais en tout cas ton idée est intéressante . Je suis contente pour toi si tout ce passe pour le mieux grâce à l’action de cette personne .
      En te souhaitant une bonne continuation et beaucoup de bonheur pour la suite .
      Et en te remerciant aussi d’avoir lu cet article :) .

      • V-nitor dit :

        Malgrès que tu soit de nature méfiante comme moi (bon, pour c’est méfiant sans -e. J’suis un mec), j’espère qu’il ya des moments où tu te laisse UN PEU aller (Jel’espère…). Ca sert à quoi de vivre sinon… Profite pleinement de la vie « les aventures tumultueuses d’un dépressif » (Wow! Best nom le plus long au monde ever que j’ai lu de toute ma vie!) xD!

    • V-nitor dit :

      Merci beaucoup Aurelia pour ton super conseil! Je prend en note ce maître GBEZAWE pour: quand j’y penserais, quand j’en aurait extremement besoin et surtout quand j’aurais le temps… En revenche je le contact comment (>u<) ?

  25. Bonjour , merci pour votre commentaire .
    Malheureusement , il est vrai que pour la prise en charge psychiatrique en France , nous sommes encore à des moyens très limités . Et nous n’avons pas toujours la chance de tomber sur de bons pédagogues quand il s’agit de communiquer avec un patient en grande souffrance mentale . Mais il existe une grande variété de spécialiste , et peut-être que les psychologues ne sont pas faits pour vos problèmes . En général , beaucoup ne se sentent pas à l’aise avec eux , car ils ne parle que très peu , et laisse parfois trop de place à la personne pour parler . Et c’est ainsi que pour la majeure partie des personnes ils n’aident pas vraiment .
    En vous lisant , je me demande si un événement s’est produit , pour que vous ressentiez du rejet vis-à-vis de la part des autres . Je me demande si des personnes qui comptaient beaucoup pour vous , on put vous dire des choses qui vous ont marqué , il semblerait qu’il ait eu un moment marquant datant de votre naissance , à ce que je lis . Et qui se répercute maintenant dans votre vie d’adulte , un rejet qui n’a pas été assimilé peut-être ( je m’avance ici peut-être trop ) .
    Je me demande aussi , si vous n’avez pas été insulté pendant l’adolescence ou bien à l’âge adulte ( subit un harcèlement ? ) .
    En tout cas peu importe la raison , il est important que vous , vous battiez . Contrairement à ce que vous pensez il a toujours d’autres solutions , qui pourront vous aider à débloquer ce qui vous empêche de vous épanouir , que ce soit socialement mais aussi professionnellement . Avez-vous déjà essayé l’hypnothérapie par exemple ?
    Il n’est jamais trop tard pour reprendre le contrôle de votre vie . Je sais que je ne vous connais pas mais votre vie est tout aussi précieuse que toutes les autres qui puissent exister . Il n’ y a pas de raison que vous ne trouviez pas votre place . Il y en a une pour chacun d’entre nous . À 45 ans ce n’est pas grave de ne pas avoir acquis toutes ces étapes qui semblent aussi importantes dans la vie d’une femme , nous n’avons pas toute la même expérience de la vie . Chacun à son évolution propre . Il faut prendre son temps aussi , pour savoir ce qui nous motive , ce qui pourrait nous plaire de faire . L’important c’est de se fixer des projets , des petits tâches quotidiennes , qui pourraient vous occuper l’esprit pour éviter toutes ces idées noires .
    En vous souhaitant bon courage pour la suite .

  26. V-nitor dit :

    Il est vrai que si c’est pour prendre un rendez-vous chez un psy pour qu’au finale on parle tout seul(e) comme si on se parlait à soi-même n’importe où, je ne vois pas trop l’intérêt effectivement X-/ …

  27. V-nitor dit :

    Il est vrai que si c’est pour prendre un rendez-vous chez un psy pour qu’au finale on parle tout seul(e) comme si on se parlait à soi-même n’importe où, je ne vois pas trop l’intérêt effectivement X-/ …

Laisser un commentaire

LibresdelAtome |
MON OUTIL DE SUIVI - PES ... |
Confrérie du Malt de Bretagne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je ne sais pas pourquoi vivre.
| -> -> -> -> ...
| Concourspitch