Les antidépresseurs : la fin , le sevrage .

 

giphy

Avant de recommencer à écrire normalement . Il serait symbolique pour moi de commencer , par ce changement de routine . Qui a bouleversé , la vision que j’avais de la pharmaceutique et des médicaments . j’espère que cette suite , aidera chaque personne dépressive , qui commencera ou arrêtera les antidépresseurs .
Je veux avant tout vous prévenir du danger , tel un ami bienveillant . Car parfois les promesses médicales , ne sont pas bonnes à gober .
Parce que entre personnes , nous pouvons parler . Et que parce que ceci est mon blog , il est impératif , que je parle de quelque chose . Si j’estime qu’elle met en danger , la vie d’autrui .
Pour ré introduire le sujet , il m’est important pour les nouveaux arrivants . De pouvoir revenir à la base des choses . En commençant par le médicament en lui-même .

Quand vous avez un mal de tête , le premier réflexe et de ne pas attendre que celui-ci passe tout seul . De même s’il s’agit de maux de ventre , ou autres douleurs indésirables .
La pharmaceutique , vous en vendent des produits par milliers faisant leur boulot , ou non . Nous en testons des différents , jusqu’à trouver le bon . Efferalgan , Dafalgan , Nuroféne , Ibuprofène , du moins fort au plus fort .
Les plus forts parfois agissent efficacement sur nous , tellement que pendant un instant nous pouvons à la fois dormir sur place , ou bien avoir le vertige . Mais la pharmaceutique nous rassure , en nous disants que ce n’est que des effets secondaires .

Je connais de nombreuses personnes ayant énormément de médicament chez eux , et je ne suis pas surpris . N’importe quelle personne normale possède des cachets dans ses placards . Certains , rapporte totalement la pharmacie dans leurs tiroirs . Prescrit parfois par les médecins , ou en vente libre à la pharmacie .
Nous voyons , les médicaments , comme le produit magique de nos maux les plus insupportables .
Et ce serait une abération , si je me disais contre , tous ses antidouleurs tels que la morphine . Car je sais que parfois celle-ci devient insurmontable , au point même d’avoir envie de mourir .
Personne n’exagère , dans sa propre douleur , le corps peut parfois envoyer des messages violents .

La seule douleur que j’ai connus , jusqu’ici était mental . Je souffre de dépression chronique . Parfois sévére , me mettant à adopter des comportements dits « anormaux  » . Je ne suis pas folle pour autant , merci . Ni moins la seule .
La douleur mentale , se ressent . D’une manière différente que celle physique . Passer des nuits sans sommeil , à force de trop penser , à quoi rentre fou n’importe qui .
J’avais l’impression constante , d’être éveillé , mais non dans le réel . La vie était devenu pour moi , un rêve abstrait .
Je voguais , comme tous les plus malchanceux de cette planète , d’horizon obscure en horizon de plus en plus triste .
Et tout était incontrôlable . J’ai tente , de manger équilibrer , faire du sport , pensant calmer les maux .
Mais c’était bien plus angoissant qu’autre chose .
Par pression social , et dans l’incapacité d’affronter les choses normalements , la douleur mentale c’est transformer .
Prenant , sa sublimation dans la douleur . J’ai commencer , à avoir des attaques de panique allant jusqu’à me faire du mal .
Je ne rentrerais pas dans les détails , et je ne suis pas masochiste merci .
Il n’y avait aucune intention de satisfaire des pulsions perverses mais bien de trouver comment irradier la douleur mentale .
Puis un jour en ayant marre , je me suis rendu chez un médecin . Un peu par désespoir , mais surtout voyant que je faisais souffrir mon entourage , dans ma tentative autonome de reprendre le chemin me menant à la vie .

C’est ainsi que pour la première fois , j’ai ouvert les yeux sur un nouvel espoir , qui était totalement faux finalement .
Nous avons ouvert ensemble la voie sur une thérapie des troubles du comportement en complément d’antidépresseur .
J’en ai essayé certains . Pour qui quiconque lisant ceci , et voulant tenter d’en prendre . Il faut savoir que les résultats sont peu sur , voire quasi incertain, même le plus sérieux des médecins , sera assez évasif sur la possibilité que cela réussisse .
Ce n’est pas parce que l’ami dans ami cela lui a bien réussi . Que ce sera la même chose pour vous .
Car oui , il faut parfois tester plusieurs antidépresseurs pour trouver le bon .
Et parfois , nous pouvons nous rendre à l’évidence que par malheur aucun ne marche .
Et ceci , peut-être une véritable épreuve , pour n’importe qui même si vous estimez être assez fort mentalement .
Pour ma part , j’ai tenté en premier le déroxat, la paroxétyne , pour finir sur le venlafaxine .
Au départ , c’est sur que fort de motivation , vous allez tenir pour prendre vos médicaments .
Il faut avoir qu’un antidépresseur met plus de trois semaines avant d’atteindre son efficacité maximum .
Pour le petit cours de pratique , sur comment il fonctionne je vous invite , à aller voir un article . Dans la catégorie santé , mon tout premier sur les antidépresseurs . Où je détaillais son fonctionnement .

Pour ce qui est de l’efficacité , oui il fonctionne . Cependant au début , vous aurez des vertiges , des nausées , des maux de tête , plus rarement des tremblements , des bâillements incessants .
Cela pourra parfois vous faire sourire , de toute manière vous serez peut-être un peu dans le brouillard mental , et les symptômes pourront ou non vous faire paniquer .
Puis à l’apogée , vous allez vous sentir agréablement dans vos baskets .
Revivre certainement . Le problème est que plus nous en prenons , plus notre dépendance augmente . Ce genre de médicament peut sur le long terme , vous faire sentir comme guéris .
Mais si par malheur après plusieurs mois de prise régulière sans aucun coupure , vous oubliez un beau jour de les prendre . La panique peut très vite s’installer .
Pour ma part , j’ai eu le droit à des maux de tête violent , qui m’empêchaient de rester debout plus de cinq minutes . Et n’était même plus soulagé par les antidouleurs .
Des vertiges , de la nausée , j’avais l’impression surtout qu’un orchestre s’était installé durablement dans ma tête .
Il m’arrivait parfois d’avoir l’impression , d’être tombé malade , et d’avoir attrapé froid . J’avais mal à la gorge le nez encombré .
Pour être plus précis , imaginez-vous , ce lendemain de soirée un peu trop
alcoolisé .

Multiplié au nombre de jours où vous ne prenez pas le médicament .
C’est infernal ! Plus jamais je ferais preuve d’incompréhension face au personne migraineuse de toute mon existence !
Bien sûr tous les symptômes s’arrêtent brutalement une fois que nous reprenons les médicaments , comme si rien ne s’était passé .
Ce sont des sensations frustrantes , qui pour ma part me replongeaient dans ma dépression .
Ma dépression , qui au moment où j’en ai eu assez , est revenue bien plus forte que jamais .

Beaucoup vous dirons , que si vous suivez une thérapie vous irez mieux en arrêtant les  médicaments .
Sinon , c’est que nous les arrêtons trop tôt . Pourtant , j’ai pris mon traitement jusqu’à plus de la durée normale , qui est fixée à 6 mois . Et allongée chez moi , à presque un ans .
J’étais suivi régulièrement par un médecin une fois par semaine , avec qui nous avons évoqué le pourquoi de ces troubles , en fouillant dans ma vie de A à Z .
Et il était clair , que je montrais les signes de quelqu’un qui allait mieux .
Mais tout c’est écroulé le jour , où le sevrage à commencer .
Même en y allant doucement , c’est-à-dire commencer à diminuer les doses , puis les prendre une fois sur deux . Puis une fois sur trois etc .
Rien n’y fesait , j’étais constamment clouée au lit .
En ce moment , je suis à ma troisième semaine et j’ai beaucoup de chance , car la plus par des symptômes se sont arrêtés .
Dites-vous bien que de nombreuses personnes , passent par le même cap . Mais mettent plus de deux voire plus de trois mois , à arrêter !

Grâce à cette expérience , j’ai pu comprendre à quel point le domaine de la pharmaceutique pouvait à la fois être aussi développé . Mais aussi bien dangereux , pour notre santé .
Sans devenir alarmiste , je pense comme beaucoup qu’il y a tellement de personnes qui se soignent . Par les produits , et dérivés de ceux-ci . Qu’il ne semblerait pas surprenant , que ce qui rentre le plus en jeu ne soit pas la santé . Mais bien l’argent , qui en découle .
Nous savons que de ce côté c’est un profit assez agréable .

Je sais à quel point la dépression , est bien plus qu’insupportable . Parfois , elle nous plonge non seulement dans une lente agonie , mais aussi dans une solitude tout aussi atroce .
Pourtant , je sais que jamais je ne conseillerais à quelqu’un de prendre son produit soi-disant faiseur de miracles .
Pourquoi ? Parce que par expérience , je sais à quel point ils détraquent complètement notre équilibre cérébral . Ils nous rendent accros à une substance artificielle , qui ne permet que d’avoir la tête dans les nuages . Et ne soulage que pour un temps . Et gare à ceux qui ne sont pas forts pour prendre un médicament dans sa régularité . Il n’y a aucune chance que celui marche .
Je sais que si vous êtes malade , il y aura un moment , où il faudra tout de même les prendre pour au moins soulager la douleur . Si nous sommes autant à les consommer malgré le préjudice , c’est bien qu’ils prouvent tout de même leur efficacité .
Mais si vous , voulez tenter l’expérience , sachez à l’avance qu’il ne vous
guérira pas ! Il vous servira de plâtre pour un temps . Apaisant , la tempête en
vous .

Et , il est vrai à quel point ce sentiment est agréable . Je ne fus jamais autant soulagé que le jour où toute cette tristesse c’est enfin apaisé .
Pourtant , si vous ne traitez pas vos problèmes , le traitement restera inefficace . Puisqu’il n’est que dans le but , de vous soulager sur une période . Dans laquelle il faudra faire preuve d’un grand courage pour sortir la tête de l’eau . Et ainsi , réussir à régulariser soit même ses émotions sans qu’un médicament le fasse à sa place !
Car oui le but de l’antidépresseur , est de prendre le volant à votre place .
Tandis que vous , vous gardez les pédales . Le temps , que la familiarisation avec votre système cognitif , et la gestion de tous ce qu’il comporte : émotions , et réaction face aux imprévus …
Mais bien entendu , au moment où vous serez prêt , il faudra prendre aussi contrôle de ce volant .
Pour partir de façon autonome à l’aventure .

Le sevrage , d’une toxine n’est pas aussi aisé , que nous le croyons . Une dépendance à un médicament laisse de nombreuses séquelles . C’est pourquoi , avant de le prendre , il faut à tout prix connaître ses effets secondaires , le sevrage et la fin du traitement . Ainsi que les risques encourus . Ce n’est pas parce que tout le monde en prend , qu’il faut banaliser sa prise .
Il n’est pas un bonbon sympathique à effet hallucinogène .
VOilà pourquoi , si vous devez le prendre , posez bien toutes les questions à votre médecin .
Pour ne pas avoir de doute , lors de votre traitement . Car les effets secondaires sont puissants , et il faut une bonne dose de patience pour s’en accommoder . Sachez déjà à quoi vous attendre .
Et surtout , il vous faudra un suivi !

J’espère en tout cas , à tous ceux qui traverse cette épreuve du courage pour affronter cette période . Dont le voyage ne sera pas agréable . Tout fois , faite bien attention à vous , et ne vous laissez pas endormir par les bienfaits miracles des médicaments , que l’on veut vous vendre . Agissez surtout , pour vous . Ne laissez personne se mettre entre vous , et votre propre corps . Même si la dépression , nous rend confus . Vous êtes toujours maître de celui-ci , ainsi ne laissez personne , vous persuadez du contraire . Parce que vous êtes malade . Et ne continuez pas quelque chose , qui vous fait du mal ou vous épuise sur le long terme .
J’espère que vous trouverez , une issue à votre souffrance .
La route est longue , fatigante , et sinueuse . Mais sachez que chaque petit pas , aussi infime soit-il vous rapprochera tôt ou tard de la libération .
Le temps n’est pas encore propice à ce que nous soyons libres . Pourtant je vous invite toujours à marcher la tête droite . Soyez fière de la personne que vous êtes , cette personne qui se bat , pour vivre .
Car chaque vie est précieuse , et que votre santé m’importe plus que toute autre chose .
J’espère que cet article vous sera utile .
Et surtout , n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez besoin de plus information je suis bien entendu , là pour y répondre .

À bientôt . Un ami .

 

medicine-2994788_1280

Laisser un commentaire

LibresdelAtome |
MON OUTIL DE SUIVI - PES ... |
Confrérie du Malt de Bretagne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je ne sais pas pourquoi vivre.
| -> -> -> -> ...
| Concourspitch